Retour à la version standard

Taille de la police : 

Fond : 

Texte : 

Prescriptions de psychostimulants aux enfants

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur l'augmentation inquiétante des prescriptions de psychostimulants (Ritaline, Quazym, Concerta, Medikinet) aux enfants dits « hyperactifs » en France suite à son courrier de février 2019 sur le même sujet resté sans réponse. En effet, malgré les études évoquant la dangerosité de ces amphétamines, la caisse primaire d'assurance maladie indique que le nombre de boîtes de psychostimulants remboursées par la sécurité sociale est passé de 503 956 en 2012 à 813 413 en 2017, soit une augmentation de plus de 61% en seulement cinq ans... En France, ces médicaments à base de méthylphénidate sont généralement prescrits contre les troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité (TDAH) chez l'enfant et l'adolescent. Plusieurs revues médicales et scientifiques considèrent cette augmentation comme inquiétante au vu de l'efficacité très limitée de ce médicament et ses risques établis en termes d'effets secondaires. Au vu de ces éléments, il lui demande de bien vouloir lui préciser sa position sur la prescription de ces psychostimulants aux enfants hyperactifs et sur une éventuelle réglementation à venir à ce sujet. 

Question n° 10984 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le : 20/06/2019