Retour à la version standard

Taille de la police : 

Fond : 

Texte : 

Précarité hygiénique

M. Yves Détraigne attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la précarité hygiénique qui toucherait trois millions de Français. Ainsi, faute de budget suffisant, une partie de la population renoncerait, en raison du prix des produits, à acheter du shampoing ou du savon et limiterait sa consommation de papier toilette. Dans une récente étude de l'IFOP pour une association caritative, il est précisé que deux millions de personnes disent se sentir mal à l'aise par rapport à leur hygiène corporelle et les trois quarts d'entre elles déclarent avoir déjà annulé au moins une fois un entretien d'embauche à cause de leur apparence. Par ailleurs, plus de 1,5 million de femmes ne changent pas suffisamment de protection hygiénique ou ont recours à des moyens de fortune. Ainsi, si la précarité est souvent associée au mal-logement ou au manque de moyen pour se nourrir, le manque d'hygiène est aussi un frein à l'insertion sociale et professionnelle. Par conséquent, il lui demande à la ministre ce qu'elle entend mettre en oeuvre afin de permettre l'accès à ces produits de première nécessité à tous.

Question n° 09663 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le : 28/03/2019