Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Situation des parcs de loisirs « indoor »

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance sur la situation spécifique des parcs de loisirs indoor. Ces établissements, avec près de 5 000 entreprises et 30 000 salariés, proposent des activités assez diversifiées : parcs de jeux pour enfants, trampolines, laser-game, bowling, karting, escape-room, simulation, salles d'escalade, de fitness, foot en salle.... Fermés par décision administrative en mars 2020, ces entreprises ont toutefois dû faire face à leurs charges fixes (loyers et charges locatives) et n'ont pas obtenu de la part des assurances la couverture de la perte d'exploitation dans le contexte de pandémie. Le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 a permis à certaines entreprises de rouvrir avec un protocole sanitaire très strict : pas de sport collectif ni de contact, vestiaires fermés, distanciation physique de 2 mètres, et pas de regroupement de plus de dix personnes. Depuis juillet, l'activité n'a ainsi pu reprendre qu'à 30 % du chiffre d'affaires habituel pour ces structures. Ces entreprises réclament donc la création d'un fonds de compensation spécifique, du même type que celui mis en place pour les discothèques, afin d'éviter la faillite de nombre d'entre elles. Par conséquent, il lui demande quelles mesures financières il envisage de prendre afin de soutenir ce type de structures.

Question n° 17705 adressée à M. le ministre de l'économie, des finances et de la relance publiée le  03/09/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page