Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Système de régulation des plantations de vignes

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur les contours de la politique agricole commune (PAC) en discussion pour la période 2021-2027. les négociations actuelles doivent permettre le maintien du système actuel de régulation de la plantation de vignes jusque 2050 de la même manière que l'accord politique pris entre le Conseil, le Parlement et la Commission avait permis, en 2013, d'éviter une libéralisation totale. La France doit s'engager en ce sens et convaincre les autres États membres de l'Union européenne de soutenir une prolongation. Alors que la filière viticole souffre déjà d'un contexte international tendu, les conséquences économiques d'une dérégulation seraient catastrophiques (surproduction, chute des revenus des vignerons, disparition de nombreuses exploitations familiales, standardisation, affaiblissement de la qualité des vins et perte de réputation…). Considérant que la régulation des plantations est un outil indispensable pour la filière, il lui demande s'il entend se mobiliser pour convaincre une majorité d'États membres de prolonger ce dispositif à l'occasion de la réforme de la PAC.

 Question n° 17745 adressée à M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation publiée le 10/09/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page