Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Prime au personnel de services de soins du secteur associatif

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la situation des personnels des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et des services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) du secteur associatif. Représentant une alternative au placement en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), ces personnes font un travail remarquable auprès de la population en se rendant chaque jour au chevet des personnes âgées, isolées et handicapées. Alors qu'une prime exceptionnelle va être versée aux personnels soignants et à ceux des EHPAD, il semblerait que les personnels des SSIAD et des SSAD ne soient pas concernés par cette décision. Pourtant, leur courage et leur engagement méritent, de la même manière, d'être récompensés. Ils se sont adaptés à la crise et ont continué leur travail. Or, les opérateurs en question, souvent associatifs, n'ont pas les moyens d'auto-financer une quelconque prime. Considérant que les professionnels médico-sociaux des services à domicile méritent eux aussi une reconnaissance en tant qu'acteur indispensable dans la chaîne des soins lors du traitement de la pandémie, il lui demande s'il entend inclure les personnes des SSIAD et des SAAD du secteur associatif dans le dispositif mis en place.

Question n° 16067 adressée à M. le ministre des solidarités et de la santé publiée le 14/05/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page