Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Entreprises dans le secteur de l'événementiel

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur l'impact de la pandémie sur le secteur des loisirs et de l'événementiel… En effet, avec les annulations en cascade des événements, la crise touche fortement l'ensemble des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE et PME) concourant à l'organisation événements conviviaux. Toutes ces entreprises, dont l'activité est marquée par une forte saisonnalité, sont fermées depuis le début du confinement et déplorent des annulations d'événements jusqu'en fin d'année civile… Frappé de plein fouet par la crise sanitaire, le secteur a reçu l'assurance d'un soutien financier de l'État. Toutefois, la reprise de l'activité étant certainement assez lointaine, il existe un vrai risque de faillite dans ce secteur qui fait travailler une multitude d'acteurs économiques… Par exemple, le secteur du mariage représente 5 milliards de chiffre d'affaires annuel dans notre pays et implique la coopération de nombreux prestataires : photographes, fleuristes, disc-jockey, salles de réception, commerces de robes de mariage et d'accessoires pour la fête, loueurs de vaisselle… En conséquence, il lui demande si le Gouvernement envisage d'inclure l'ensemble de ces prestataires dans le cadre du renforcement annoncé des dispositifs, dans le secteur « événementiel ».

Question n° 16094 adressée à M. le ministre de l'économie et des finances publiée le 14/05/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page