Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Fin des médicaments à base de paracétamol en accès libre dans les pharmacies

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la décision prise, à compter du 15 janvier, de retirer de l'accès libre, les médicaments à base de paracétamol (comme le Doliprane®), d'ibuprofène (Advil®) et d'aspirine (Aspégic®) dans les pharmacies. L'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) l'a décidé afin de limiter les risques liés à un mauvais usage et renforcer le rôle de conseil du pharmacien. Ces médicaments figurent en effet parmi les plus utilisés en automédication chez les adultes et enfants atteints de douleurs et fièvres diverses. Les autorités sanitaires veulent mettre en garde contre une surconsommation d'antidouleurs. Mal dosé, le paracétamol peut ainsi provoquer de graves lésions du foie. Considérant toutefois que l'ensemble des médicaments, non soumis à prescription obligatoire, peuvent être commercialisés en ligne, il paraîtrait légitime que les préconisations de l'ANSM sur le paracétamol s'appliquent aussi pour la vente sur internet. Sans contact avec un professionnel, le risque de surmédication y est, en effet, plus important. En conséquence, il lui demande de quelle manière elle entend régler ces difficultés.

Question n° 13956 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le 23/01/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page