Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Prise en charge de la migraine

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur une maladie sous-diagnostiquée en France, la migraine. En effet, dans notre pays, la migraine concerne 12 % des adultes et 5 % à 10 % des enfants, soit 11 millions de personnes. Les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes. Un tiers des malades n'ont jamais consulté et ont recours à l'automédication. Dans la plupart des études françaises, 30 à 45 % des migraineux n'ont jamais consulté pour leurs migraines, ignorent leur statut de migraineux et les possibilités de prise en charge existantes. Cet état entraîne à une automédication importante de la part de ces patients au moment de leurs crises. L'étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d'antalgiques non spécifiques, avec souvent de nombreuses prises médicamenteuses lors de la même crise et l'absence de soulagement significatif deux heures après la prise dans un cas sur deux. Par ailleurs, elle révèle une sous-utilisation des traitements spécifiques dont la prise d'emblée pourrait se justifier chez des patients ayant des crises sévères, une maladie migraineuse handicapante ou non soulagés par des traitements non spécifiques. Considérant que, malgré ces constats, les dernières recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) sont anciennes et que le parcours de soins reste compliqué voire incertain pour le patient, il lui demande si elle entend, d'une part, demander à la HAS d'effectuer de nouvelles recommandations incluant les récentes avancées thérapeutiques et, d'autre part, de conduire une étude d'impact de cette maladie sur la qualité de vie au travail des migraineux afin d'évaluer, et mieux prendre en charge, cette pathologie.

Question n° 13868 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le 16/01/2020

Questions ecrites

Retour en haut de la page