Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Situation des sapeurs-pompiers

M. Yves Détraigne appelle l'attention de M. le ministre de l'intérieur au sujet de la situation difficile que connaissent les sapeurs-pompiers à l'heure actuelle. En effet, après l'annonce faite de prolonger leur grève jusqu'à la fin du mois d'octobre 2019, les sept syndicats de sapeurs-pompiers réunis en intersyndicale viennent d'appeler à une manifestation nationale le 15 octobre 2019 à Paris afin de faire valoir leurs revendications. Depuis le mois de mars 2019, ils réclament notamment une revalorisation de leur prime de feu, un recrutement massif d'emplois statutaires pour répondre aux besoins des services d'incendie et de secours (SDIS), la prise en compte de questions de protection de la santé et de la sécurité des sapeurs-pompiers, ainsi que la révision de l'organisation de la sécurité civile… Après deux mois de grève cet été, ils déplorent « le silence » du ministère de l'intérieur alors que selon eux, la grève a été suivie par 90 SDIS sur 100, tout en continuant à assurer un service minimum et qu'environ 80 % des sapeurs-pompiers ont déjà participé à des actions. Outre les revendications liées à des revendications salariales, ces professionnels souhaitent également attirer l'attention des pouvoirs publics sur la défense d'un service public en crise. Face aux budgets de plus en plus contraints, aux désengagements de certains services de l'État, aux violences qui ne cessent d'augmenter contre eux, les sapeurs-pompiers se trouvent en sus de plus en plus engagés sur des missions parfois éloignées de leurs prérogatives. Soutenant l'action des sapeurs-pompiers qui s'investissent quotidiennement dans leur mission avec courage et détermination, le sénateur demande au ministre d'engager au plus vite un dialogue constructif avec des professionnels essentiels à la sécurité civile de notre pays.

Question n° 12232 adressée à M. le ministre de l'intérieur publiée le 19/09/2019

Questions ecrites

Retour en haut de la page