Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Adaptation des établissements scolaires aux épisodes caniculaires

M. Yves Détraigne attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la vague de chaleur touchant notre pays. Alors que le brevet des collèges a été reporté de quelques jours en raison de la canicule, de nombreuses communes ont hésité à garder leurs écoles ouvertes et de plus en plus de voix s'élèvent parmi les parents d'élèves comme parmi les équipes éducatives pour dénoncer le caractère inadapté de certains établissements pour faire face à de telles vagues de chaleur. En effet, si les services du ministère ont bien adressé aux chefs d'établissement des recommandations à suivre pour parer à la canicule (vérifier la fonctionnalité ou l'installation de stores ou de volets, disposer d'un thermomètre par salle ou encore distribuer régulièrement de l'eau à température ambiante…), celles-ci ne sont pas toujours applicables. Tous les établissements n'étant pas équipés de systèmes de climatisation ou de ventilation, ni même de stores, « garantir l'ambiance fraîche » recommandée par le ministère est alors un casse-tête. Avec les effets du dérèglement climatique, ces épisodes caniculaires sont appelés à se reproduire. Il convient de penser différemment les constructions et aménagements des établissements scolaires, comme l'expérimentation menée à Paris des cours de récréation « oasis » où le macadam est supprimé au profit de béton ou d'enrobés poreux et où le végétal est réintroduit. Les élus locaux en ont bien conscience mais les budgets des communes ne permettent pas de prendre l'entièreté des travaux nécessaires à leur charge. En conséquence, il lui demande de fournir des précisions sur les modalités d'un accompagnement de l'État afin de permettre d'adapter les établissements scolaires aux fortes chaleurs.

Question n° 11299 adressée à M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse publiée le 04/07/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page