Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Moyens attribués à l'office national des anciens combattants et victimes de guerre

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des armées, sur l'inquiétude des associations d'anciens combattants quant aux moyens attribués à l'office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG). Sous tutelle du ministère des armées, l'ONACVG est chargé de préserver les intérêts matériels et moraux de ses ressortissants : anciens combattants, invalides et blessées de guerre, veuves de guerre, pupilles de la Nation, victimes de guerre et d'actes terroristes. Elle a un double rôle en matière, d'une part, d'action sociale de terrain et, d'autre part, de transmission et de mémoire. Or le monde combattant s'inquiète qu'une baisse des crédits, lors du projet de loi de finances pour 2020, oblige l'office à restreindre ses champs d'actions et à ne plus remplir toutes ses missions. Il est à craindre également une suppression de certaines de ses délégations départementales alors même que les anciens combattants et victimes de guerre ont besoin de ces antennes de proximité, notamment pour faire valoir leurs droits. Considérant l'importance du rôle qu'il joue, il lui demande de bien vouloir, dès à présent, confirmer le maintien de crédits suffisants à la bonne marche de l'ONACGV.

Question n° 10926 adressée à Mme la secrétaire d'État, auprès de la ministre des armées publiée le : 20/06/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page