Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Dossier du levothyrox

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la question du levothyrox et de ses alternatives. Une récente étude franco-britannique est venue confirmer que les résultats sur la bioéquivalence de l'ancienne et de la nouvelle formule présentaient des écarts significatifs dans 50 % des cas. Cela permet d'expliquer les nombreux effets secondaires rencontrés par les patients traités avec ces médicaments. Si aujourd'hui la remise en place de l'ancienne formule (euthyrox) a permis de pallier beaucoup des embarras qui avaient suivi la mise en place de la nouvelle formule de ce médicament, une proportion significative des patients reste contrainte d'utiliser cette nouvelle version. De plus, face aux difficultés d'obtention de l'euthyrox et au manque d'alternatives proposées, certains patients ont toutefois modifié leur traitement vers des formes non-remboursées telle que le « T-Caps ». Bien que ces produits aient permis des améliorations nettes et durables, de nombreux effets secondaires persistent à toucher une partie des personnes soignées pour ces pathologies en plus des désagréments personnels ou financiers causés par l'absence de remboursement de certaines alternatives. Considérant que ce dossier est donc loin d'être réglé, il lui demande de quelle manière elle entend agir en concertation avec les autorités sanitaires, les professionnels de la santé et les patients. 


Question n° 10464 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le 16/05/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page