Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Place laissée à l'enseignement des mathématiques

M. Yves Détraigne appelle l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur le nouveau baccalauréat prévu pour 2021, et plus particulièrement sur la place laissée à l'enseignement des mathématiques dans cette réforme. En effet, la réforme annoncée suscite de nombreuses inquiétudes, concernant notamment la disparition des mathématiques des enseignements communs dispensés en classe de première. Cet apprentissage disparaîtra, de fait, pour tous ceux qui feront d'autres choix de spécialités ou d'options alors même que la mission sur les mathématiques (confiée au député Cédric Villani et à l'inspecteur général de l'éducation nationale Charles Torossian) avait conclu à l'importance de cet enseignement et à la nécessité de remédier à l'affaiblissement du niveau actuel des élèves. Outre qu'une culture mathématique de base reste indispensable à la bonne compréhension du monde, l'abandon de cette matière peut s'avérer préjudiciable aux lycéens et à leur orientation car les mathématiques restent souvent déterminantes lors de nombreuses admissions en études supérieures. Dans une société tournée vers le numérique, où les savoirs mathématiques sont indispensables, il lui demande donc de bien vouloir rassurer les familles et les enseignants sur cette question.

Question n° 09664 adressée à M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse publiée le : 28/03/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page