Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Dangerosité des compléments alimentaires

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la récente enquête publiée par le magazine 60 millions de consommateurs au sujet des compléments alimentaires dans le cadre d'un hors-série consacré au cerveau. En effet, la « très grande majorité » des compléments alimentaires destinés à améliorer la performance de notre cerveau ou à enrayer le déclin cognitif se révèleraient sans intérêt, voire dangereuse, selon la revue. Précisant que la plupart de nos besoins en la matière (comme les oméga-3 par exemple) peuvent largement être couverts par une alimentation équilibrée, contenant du poisson gras, des huiles végétales et des fruits secs, le magazine précise qu'il y aurait des risques véritables de surdosage pour le corps… S'agissant de la caféine, présente dans des comprimés utilisés par certains étudiants pour améliorer leurs capacités, le magazine précise qu'elle empêcherait le bon fonctionnement du processus de mémorisation et pourrait entraîner en cas de surdosage céphalées, anxiété, nausées et troubles du rythme cardiaque. Concernant le ginkgo biloba souvent mis en avant par les marques, ses vertus sur les capacités cognitives n'ont pas été démontrées et il pourrait s'avérer dangereux, notamment pour les personnes suivant un traitement anticoagulant. Par conséquent, il lui demande ce qu'elle entend mettre en place pour mieux informer les consommateurs des risques encourus.

Question n° 09421 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le : 14/03/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page