Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Avenir des sections européennes et internationales dans le cadre de la réforme du baccalauréat

M. Yves Détraigne attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur le nouveau baccalauréat prévu pour 2021. Les premiers lycéens à dépendre de cette réforme ont, pour certains, intégré des classes de secondes section « européennes » ou « de langues orientales » dont l'objectif est de favoriser la maîtrise avancée d'une langue vivante par les élèves et l'ouverture européenne et internationale des établissements. Dans ce cas, une ou plusieurs disciplines non linguistiques sont enseignées en partie dans la langue de la section. À la fin du lycée, en fonction des résultats, ces lycéens pouvaient prétendre à l'indication de cette section sur leurs diplômes de baccalauréat. Dans le cadre de la réforme menée, il semblerait qu'il pèse des incertitudes quant à ces sections. En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui indiquer de quelle manière les élèves qui ont commencé un cursus à dimension internationale (sections internationales, sections européennes) en classe de seconde pourront être amenés à le poursuivre, en classe de première, à la rentrée de septembre 2019. 


Question n° 08771 adressée à M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse publiée le : 07/02/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page