Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Conséquences de l'e-administration

M. Yves Détraigne appelle l'attention de M. le secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances et du ministre de l'action et des comptes publics, chargé du numérique sur les conséquences de l'e-administration. Force est de constater que le passage au numérique est conçu principalement dans un objectif de gain de productivité et de réduction des coûts. Toutefois, nombreux sont ceux qui rencontrent des difficultés avec la disparition des accueils physiques, difficultés qui peuvent conduire à des pertes de droit. Il existe, en effet, un public plus vulnérable qui ne maîtrise pas toujours l'outil informatique mais également un nombre de « zones blanches » persistantes avec peu ou pas de de connexion internet de qualité. Dans son rapport sur la dématérialisation et les inégalités d'accès aux services publics, le défenseur des droits alertait déjà, en 2018, sur l'impact de la digitalisation quant à l'accessibilité aux services publics. Il convient que chaque usager le souhaitant puisse bénéficier systématiquement d'un contact et surtout de l'accompagnement humain indispensable lorsqu'il rencontre des difficultés. En conséquence, et au vu de ces éléments, il lui demande quelles dispositions il entend prendre afin garantir un égal accès aux services publics pour chaque citoyen. 


Question n° 08571 adressée à M. le secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances et du ministre de l'action et des comptes publics, chargé du numérique publiée le : 24/01/2019 

Questions ecrites

Retour en haut de la page