Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Soutien au service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les inquiétudes du groupement d'intérêt public enfance en danger (GIPED) suite à la récente décision du Gouvernement de baisser les subventions à son égard et, notamment, en direction du service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger (Snated), plus communément appelé « 119 – enfance en danger ». Existant depuis près de vingt ans, ce service, dont l'objectif est de participer à la prévention des mauvais traitements des mineurs, est financé à parts égales par l'État et les départements. Cette nouvelle baisse envisagée pour l'année 2019, qui interviendrait après une réduction du budget à hauteur de 7 % déjà opérée en 2018, ne manquerait pas d'avoir des conséquences importantes sur le fonctionnement de cette plateforme gratuite qui reçoit en moyenne 1 000 appels par jour. Les 45 « écoutants » recueillent en effet, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, des témoignages d'enfants en détresse mais également d'adultes victimes de violences conjugales ou d'anciennes victimes s'interrogeant sur leurs compétences parentales. Ils rassurent, conseillent et orientent les appelants mais font également de l'aide à la parentalité, de la prévention et alertent, le cas échéant, les autorités compétentes. Selon le groupement d'intérêt public enfance en danger, cette nouvelle diminution de budget, si elle était avérée, nuirait au fonctionnement du service et obligerait notamment la structure à réduire le nombre de postes d'écoutants de nuit. Considérant que la protection des enfants doit être prioritaire, il lui demande si elle entend renoncer à ce projet et soutenir, comme il se doit, les associations œuvrant au bien-être des enfants.

Question n° 07138 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le : 11/10/2018 

Questions ecrites

Retour en haut de la page