Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Intégration des praticiens à diplôme hors Union européenne

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les inquiétudes formulées par le Syndicat national des praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) quant à la situation précaire et préoccupante des PADHUE. En effet, son ministère avait indiqué, fin 2017, qu'une évolution de la législation était en réflexion afin d'améliorer l'ensemble du dispositif de sélection de ces praticiens et qu'une solution leur permette, avant la fin du premier trimestre 2018, d'accéder à la plénitude de l'exercice médical en France. Pourtant, il semblerait aujourd'hui que les PADHUE recrutés avant le 3 août 2010 restent maintenus dans les mêmes mauvaises conditions d'exercice et ce, jusqu'au 31 décembre 2020 et que les praticiens ayant pris poste après cette date ne voient aucun changement ni solution apportés à leur problème d'intégration… Pour les représentants syndicaux, des solutions existent néanmoins et fonctionnent efficacement dans d'autres pays européens, où l'expérience professionnelle de la personne concernée et ses compétences professionnelles sont prises en compte, ainsi que le parcours d'étude effectué dans son pays d'origine. Considérant les problèmes de démographie médicale que connaît notre pays, il paraît souhaitable de veiller à une meilleure intégration des praticiens à diplôme hors Union européenne au sein du système de soins français. C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles mesures spécifiques pourraient être mises en œuvre afin de pallier les difficultés rencontrées par ces praticiens dans la gestion de leur carrière professionnelle. 


Question n° 07012 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé publiée le : 04/10/2018 

Questions ecrites

Retour en haut de la page