Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Reconnaissance des personnels de la police scientifique et technique

M. Yves Détraigne appelle l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'intérieur, sur la nécessité de mieux reconnaître les personnels de la police scientifique et technique (PST). Aujourd'hui, l'action de ces personnels est devenue incontournable dans la lutte contre la criminalité : plus de 800 000 déplacements sont réalisés chaque année sur les différentes scènes d'infraction et, en 2017, près de 15 000 individus ont été identifiés par le fichier automatisé des empreintes digitales et 33 000 par le fichier national automatisé des empreintes génétiques. Toutefois, bien qu'ils soient au cœur de l'activité de la police judiciaire, leur statut n'a pas évolué depuis les années 1990 alors qu'à cette date, ils travaillaient principalement dans des laboratoires et disposaient d'un statut administratif. Aujourd'hui, alors que les deux tiers du personnel de la PST sont amenés à se déplacer sur le terrain de jour comme de nuit et sont régulièrement exposés à des scènes violentes, leur statut ne leur permet pas de bénéficier des mêmes conditions de rémunération et de retraite que l'ensemble des policiers. Considérant qu'ils méritent pleinement une meilleure reconnaissance, il lui demande de mettre en oeuvre les mesures permettant d'adapter le statut des personnels de la police technique et scientifique à l'évolution de leur métier.

Question n° 04991 adressée à M. le ministre d'État, ministre de l'intérieur publiée le 17/05/2018 

Questions ecrites

Retour en haut de la page