Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Revalorisation des retraites

M. Yves Détraigne appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les inquiétudes de plusieurs organisations syndicales concernant les politiques menées à l'égard des personnes retraitées et, plus particulièrement, sur l'absence de revalorisation des pensions. Cette absence de revalorisation est, en outre, impactée par la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) pour les retraités telle que prévue dans le projet de loi (AN, n° 269, XVe leg) de financement de la sécurité sociale pour 2018. Cela signifie donc que les retraités subissent encore une baisse notable de leurs revenus déjà affaiblis ces dernières années par plusieurs mesures fiscales telles que la suppression de la demi-part fiscale de personnes veuves, l'application de la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (Casa) ou encore la fiscalisation de la majoration des pensions pour les parents ayant élevé au moins trois enfants. Dans le même temps, la suppression annoncée de la taxe d'habitation pour 80 % des ménages sur trois ans, à raison d'une baisse d'un tiers du montant chaque année, sera sans effet sur le coup de massue fiscal que les retraités subiront dès 2018. Les organisations représentatives demandent donc que le Gouvernement revienne sur la suppression de la demi-part dont bénéficiaient certains veufs ou veuves, ou bien encore sur l'augmentation de 25 % de la CSG. Considérant que les retraités ne peuvent pas être les laissés-pour-compte du projet de loi de finances pour 2018, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu'elle entend mettre en œuvre afin de permettre aux retraités d'améliorer leur pouvoir d'achat et, ainsi, revenir sur cette injustice tant sociale que générationnelle.  

Question n° 01969 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé
À publier le : 16/11/2017      

Questions ecrites

Retour en haut de la page