Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Suppression des aides au maintien dans l'agriculture biologique

M. Yves Détraigne attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation au sujet de l'avenir de la filière biologique. En effet, le Gouvernement vient d'annoncer qu'il se désengageait des « aides au maintien », pour recentrer les budgets disponibles sur le financement des nouveaux contrats d'aide à la conversion. Si cette dernière est importante, puisqu'elle accompagne la période de transition de trois ans pendant laquelle l'exploitant voit ses rendements chuter et est payé à un prix intermédiaire, l'aide au maintien prend le relais, après la certification, pour consolider le nouveau modèle économique de la ferme. En l'état actuel des choses, c'est-à-dire en l'absence de prix rémunérateurs couvrant a minima les coûts de productions, cette suppression paraît incompréhensible alors que le Gouvernement se dit prêt à accompagner le développement d'une « filière bio » et prématurée au moment où les états généraux de l'alimentation en cours sont censés élaborer des « propositions concrètes » sur le sujet. Considérant ces éléments, il lui demande de surseoir à cette décision qui contredit les ambitions politiques affichées en faveur de l'agriculture biologique.


Question n° 01455 adressée à M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation publiée le 05/10/2017 

Questions ecrites

Retour en haut de la page