Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Disparition des soins orthophoniques dans les établissements de santé

M. Yves Détraigne attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les inquiétudes soulevées depuis plusieurs années par les orthophonistes concernant la disparition des soins orthophoniques dans les établissements de santé. En effet, faute d'une rémunération suffisante (salaires bac + 2 pour un diplôme de master bac + 5), les postes ne sont plus jamais pourvus et les patients ne peuvent plus avoir accès aux interventions des orthophonistes. Dans le même temps, les lieux de stage viennent à manquer pour les étudiants actuels qui éprouvent alors de plus en plus de difficultés à se former à leur futur métier. Or, face à cette destruction de l'accès aux soins et à la formation, il devient urgent que le Gouvernement mette en place une revalorisation efficace afin d'endiguer la pénurie flagrante des soins en orthophonie à l'hôpital. En effet, la faible attractivité financière entraîne la vacance de nombreux postes ou leur morcellement en temps partiels de courte durée hebdomadaire, constituant une inégalité d'accès aux soins pour tous les patients sur l'ensemble du territoire et rend aléatoire le travail pluridisciplinaire, moteur de fonctionnement incontournable des équipes hospitalières. En conséquence, il lui demande si elle entend peser dans les négociations pour un reclassement et une réaffirmation de la juste place des orthophonistes de la fonction publique hospitalière.

Question n° 25483 adressée à Mme la ministre des affaires sociales et de la santé publiée le : 23/03/2017 

Questions ecrites

Retour en haut de la page