Alternative content

Get Adobe Flash player

 

 

  

Permis à points et baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h

Mme la présidente. La parole est à M. Yves Détraigne, sur l’article.

M. Yves Détraigne. Il faut être conscient que beaucoup de gens ont aujourd’hui besoin de leur voiture quotidiennement, pour aller à leur travail et en revenir ou pour faire leurs courses, par exemple. Veut-on leur faciliter vraiment la vie ou au contraire les ennuyer ?

Il serait sage de nous rappeler la formule de Georges Pompidou, à qui ses collaborateurs faisaient signer des textes réglementaires en pagaille : arrêtez d’emmerder les Français ! (Applaudissements sur les travées du groupe Union Centriste, ainsi que sur des travées du groupe Les Républicains.)

M. Daniel Laurent. Il avait raison !

M. Yves Détraigne. On n’arrête pas de brider nos concitoyens,…

M. Alain Fouché. C’est vrai !

M. Yves Détraigne. … et puis on s’étonne qu’ils descendent dans la rue – cela n’a d’ailleurs rien à voir avec les « gilets jaunes ». Quand cela vaut le coup, réglementons, mais laissons aussi nos concitoyens respirer !

Mme Sylvie Goy-Chavent. Bravo !

M. Yves Détraigne. Le nombre d’accidents et de décès n’a plus rien à voir avec ce qu’il était voilà une génération.

M. Laurent Duplomb. Exactement !

M. Yves Détraigne. Sans compter que les automobiles d’aujourd’hui sont équipées de technologies d’assistance au freinage ou d’alerte sonore en cas de dépassement de la vitesse autorisée.

Nous avons donc tout ce qu’il faut pour être raisonnable. N’en rajoutons pas !

Séance publique - discussion sur article - Proposition de loi relative à l'aménagement du permis à points dans la perspective de l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire (dossier législatif)

Interventions en séance

Retour en haut de la page